Quand l’eau aide à dissoudre la carapace

Rythme soutenu, stress, fatigue, les épaules finissent par rester crispées, le corps se rigidifie. L’image qui me vient est celle d’un masque de boue séchée : dès que l’on bouge un peu, ça tiraille. Alors on arrête de bouger…

Et cette carapace physique entrave les mouvements de notre Être.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Quand le corps est figé, comment la flamme peut-elle réellement danser à l’intérieur, et rayonner à l’extérieur ?

Pendant un soin aquatique, l’eau agit comme elle le ferait avec la boue.

Petit à petit, par sa température, son soutien et son caractère ondulant, l’eau vient dissoudre cette carapace de tensions.

Et les mouvements qu’induit le praticien passent de plus en plus, le corps se remet à onduler, à se plier et se déplier, donnant cette même liberté à l’Être qui y loge.

Car le travail corporel aquatique permet aussi cela, de passer par le corps pour réactiver les mouvements de l’Être.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *